jeudi 16 mars 2017

Défaite des maîtres et possesseurs

Vincent Message
Le Seuil
EAN : 9782021300147

sorti le 7 janvier 2016
304 pages
langue française


COUP DE CŒUR !

Iris n'a pas de papiers. Hospitalisée après un accident de voiture, elle attend pour être opérée que Malo Claeys, avec qui elle habite, trouve un moyen de régulariser sa situation. Mais comment la tirer de ce piège alors que la vie qu'ils mènent ensemble est interdite, et qu'ils n'ont été protégés jusque-là que par la clandestinité ?

Mon avis : On est dans un univers qui ressemble beaucoup au nôtre, avec quelques changements. L'homme a perdu sa place de dominant et est maintenant asservi par des démons venus d'ailleurs dans la galaxie. Par les lois promulguées par ceux-ci, la vie humaine est totalement maîtrisée par ces nouveaux arrivants et l'homme se retrouve à la place qu'il donnait aux animaux. C'est une Terre troublante qu'on retrouve ici, cohérente mais qui donne des frissons. Quand j'ai commencé ce livre, j'avais peur que le côté "défense des animaux" soit trop lourd et finisse par m'agacer : c'est un sujet qui m'intéresse mais je n'aime pas qu'on me force la main et qu'on me juge. Au contraire, c'est un aspect du livre que j'ai beaucoup apprécié ; le message est clair mais subtil dans son écriture. Les animaux sont souvent cités dans le roman mais seul un passage rappelle vraiment la façon dont nous les traitons, je pense que c'est ce qui donne sa force au message, qui le grave dans les esprits de manière durable mais positive.
Dans ce monde, Malo Claeys, qui nous raconte une partie de son histoire, est un de ces envahisseurs, il travaille aux Bureau de l'éthique et défend les droits des humains. Il cache chez lui une jeune humaine, Iris, dans la plus totale illégalité, mais lorsque celle-ci est blessée après être sortie de la maison, c'est toute sa vie qui bascule : il risque de tout perdre, et avant tout Iris elle-même. La relation entre ces deux personnages est assez complexe. Je croyais au début qu'ils formaient un couple, mais Vincent Message est bien trop talentueux pour une explication aussi simple. Dépendants l'un de l'autre mais aussi très autonomes, ils vivent dans deux mondes différents et finalement je pense que c'est ça qui les lie et fortifie leur affection mutuelle. Iris est illégale dans son existence même, elle se repose sur Malo pour la cacher, la protéger (bien qu'elle soit une résistante endurcie, une femme forte) alors que celui-ci a besoin de sa présence pour oublier un moments les atrocités dont il est témoin dans son travail au quotidien. Ce lien entre eux est beau et fort sans qu'on puisse réellement mettre de mot dessus.
Finalement, j'ai vraiment été emportée par l'écriture de Vincent Message, et j'avoue que je ne m'y attendais pas. C'est rythmé, touchant, profond. Un grand coup de cœur.

Une fiction politique pour la défense des animaux, profonde et dérangeante.




"Mais ces heures de promenade dispersées à tous vents, si ce n'était plus quelque chose à peindre, c'était à vivre, du moins. C'était pour le présent."
Défaite des maîtres et possesseurs

2 commentaires:

  1. C'est bien alors, j'avoue que j'avais un peu peur aussi que ce soit trop poussif, que l'histoire soit prétexte à un grand déballage philosophique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, c'est très bien écrit. Il y a quelques lourdeurs mais elles sont vraiment rares ! ^^

      Supprimer